{voyage voyage} {mes réflexions vers une consommation plus réfléchie #2} ; Berlin … Berlin …

Sans titre18

Me voilà à Berlin depuis quelques jours et aujourd’hui je vais vous parler de mon voyage et toujours de consommation réfléchie, dans la même veine de mon précédent post.

Parfois il n’y a pas de hasard dans la vie et j’aime m’amuser à voir les petits signes que cette dernière m’envoie. Ca pourrait prêter à sourire pour certains, mais peut être n’est ce pas si risible que ça.

J’ai choisi la destination de Berlin par pur hasard, ou presque. Quelques jours avant ce voyage je débutais la lecture d’un livre qui je crois m’a marquée et va me marquer longtemps et je découvrais en arrivant à destination qu’une blogueuse vegan que je suis depuis quelque temps déjà se trouvait également à Berlin. Et par la plus grande des magies toutes ces coïncidences allaient converger les unes avec les autres 🙂

En effet, le livre que je viens de finir et qu’une amie blogueuse (voir ici) m’a conseillé s’appelle Voir son steak comme un animal mort de Martin Gibert. J’ai commencé ce livre par pure curiosité intellectuelle (j’aime bien lire tout ce qui me tombe dans la main quels que soient les sujets). Mais je dois dire que ce livre m’a absolument chamboulée et cela sans que je m’y attende vraiment. L’auteur va très loin dans ses réflexions éthiques, écologiques, philosophiques et humanistes concernant notre consommation de produits d’origine animale. Ce livre remet en question nos habitudes, nos réflexes, voire, en ce qui me concerne en tout cas, nos nouvelles positions en terme de consommation animale bio, locale, etc., et pose la question essentielle du comment (et c’est pas beau à voir) mais aussi du pourquoi (et c’est là justement qu’on se rend compte que tout cela n’a pas beaucoup de sens) on consomme de la viande (ou en tout cas des produits d’origine animale). Je mets ma main à couper qu’après avoir lu ce livre, un pourcentage sûrement majoritaire de lecteurs se « convertit » au végétarianisme, voire au véganisme (si on va au bout des réflexions menées dans ce livre). Pour l’auteur, le flexitarisme, ou cette volonté de manger moins de produits animaux mais de meilleure qualité, n’est en fait pas une position éthiquement recevable car après tout on amène à l’abattoir des animaux qui vont mourir de façon prématurée pour nos besoins propres qui au jour d’aujourd’hui ne sont pas en adéquation avec nos besoins réels. Je vous laisse lire ses réflexions, mais cela m’a vraiment convaincue : on mange de la viande ou on n’en mange pas ? On cautionne ou pas ?

Bref, il est étonnant de constater qu’au moment de finir ce livre j’arrivais à Berlin, ville européenne à ma connaissance la plus avancée en termes de véganisme/végétarianisme. Au même moment se trouvait donc à Berlin la blogueuse Lili de Au vert avec Lili distillant à ses followers de bonnes adresses végan dans la ville.

Tout convergeait donc pour que ce séjour à Berlin ait comme fil rouge la nourriture végan. Et il faut dire qu’à Berlin c’est extrêmement facile ! Je n’ère absolument pas dans les rues en criants famine et c’est ça qui est super !

En effet, que vous alliez au restau ou au pub du coin à Berlin il est quasiment certain que vous allez trouver un choix de plats végétariens voire végan. Il y en a au moins un sur toutes les cartes que j’ai pu voir. Et en plus il y a de très nombreux restaurants végétariens et/ou végétaliens. Pour exemple, un soir j’ai eu la flemme de m’éloigner de mon hôtel mais j’ai trouvé au pub à côté un plat végan de Chili Sin Carne. J’ai également pu bruncher végan, ou me faire faire un sandwich aux boulettes végan chez le traiteur italien du quartier. Je sais qu’en rentrant en France ce ne sera pas la même mélodie. En attendant je profite de mon séjour pour découvrir la cuisine végétalienne berlinoise 🙂

Et je dois dire que c’est bon, voire même très très bon ! Des boulettes de légumes et légumineuses, en passant par le Seitan en sauce ou les fromages végan, les repas sont divins. Les saveurs sont nouvelles et gustativement on ne s’ennuie pas.

Il existe également à Berlin une chaine de magasins végan qui s’appelle Veganz et qui est vraiment sympa. On y trouve tous les produits végétaux frais mais aussi super industriels tels que des « meatless meatball » ou des « beefless slice of meat ». En fait c’est une façon de faire du connu (viande, fromage) avec du végétal … et finalement on s’éloigne un peu de la volonté de manger plus frais, moins industrialisé et plus sain. Alors est ce vraiment un mieux ? Pour le reste on trouve la même chose que dans un magasin bio français. Aussi des produits de maquillage, des produits d’entretien (sûrement sans test sur les animaux … mais mon niveau d’allemand est trop bas pour comprendre toutes les étiquettes).

Comment cela va-t-il se passer en rentrant en France. Suis je réellement une végan convertie ? ou du moins une végétalienne ? peut être une végétarienne ? Ou encore une petite flexitariste qui fait sa tambouille en essayant de faire au plus simple ? Je ne sais pas. Manger selon ses convictions chez soi c’est facile, mais à l’extérieur ? chez les amis, au restau ? Je verrai en rentrant, pour le moment je profite de ce que Berlin a à apporter ce de côté là 🙂

Pour finir, quelques photos du quartier de Scheuenviertel où je loge …

DSCF1311

DSCF1314

DSCF1315

DSCF1317

… unne vue de nuit dans le quartier Freidrichshain …
DSCF1347

… ett une bibliothèque dans des troncs d’arbre à Prenzlauer Berg !

DSCF1387

Publicités

3 réflexions sur “{voyage voyage} {mes réflexions vers une consommation plus réfléchie #2} ; Berlin … Berlin …

  1. Pingback: {Mes réflexions vers une consommation plus réfléchie #3} /// Le végétarisme ! | babines&bobines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s